Darling - Jean Teulé

Publié le par Laurence

 

 


Pourquoi ce livre ?

Au début de l'année, j'ai découvert Jean Teulé en lisant "Le magasin des suicides". J'ai eu envie de continuer avec cet auteur. Dans ma pile à lire spéciale Jean Teulé, j'avais le choix entre "ô Verlaine !", "Je, François Villon" et "Darling". C'est ce dernier qui a été élu.

 

  

4ème de couverture
 

Elle voulait qu'on l'appelle "Darling".

Elle y tenait !

Pour oublier les coups reçus depuis l'enfance, les rebuffades et les insultes, pour effacer les  cicatrices et atténuer la morsure des cauchemars qui la hantent. Elle voulait que les autres  entendent, au moins une fois dans leur existence, la voix de toutes les "Darling" du monde.

Elle a rencontré Jean Teulé.

Il l'a écoutée et lui a écrit ce roman.

Un livre unique.



Et alors ?

Je n'avais lu aucun commentaire, ni aucune critique au sujet de ce livre ; j'ai eu un énorme choc en le lisant.

 L'histoire de cette fille de la campagne "profonde", qui naît quelque part en Basse Normandie, au pays des bovins, est atroce. Avant qu'elle vienne au monde, sa mère déclare déjà "Je n'aime pas l'enfant que je porte". Elle ne l'aimera en effet jamais.

Le sort va s'acharner sur Catherine (ou plutôt Darling, puisqu'elle décide de ce nouveau prénom), il va s'acharner sur elle tout au long de sa vie, parce qu'elle n'est pas venue au monde  dans la bonne famille, qu'elle ne fait pas les bons choix, que la bêtise des autres est sans fin. Mais elle va résister à tout. Et je me pose la même question que l'auteur : "Ou va-t-elle  chercher cette rage d'être encore verticale ?"

Le récit est plusieurs fois entrecoupé de dialogues entre Jean Teulé et Darling. Car, oui, ce roman est une histoire vraie !!! Il n'en est que plus tragique.

 

Mais ce qui ressort de ma lecture, et là où Jean Teulé prouve qu'il est un grand écrivain, c'est que malgré cette vie de violences, de misère, de rêves brisés et d'illusions perdues, ce que j'ai retenu c'est l'endurance de Darling et sa rage de survivre. J'espère que Darling est parvenue à trouver une vie paisible, c'est tout ce que je lui souhaite.

 

 Voici comment Jean Teulé raconte sur Radio France, sa première rencontre avec Darling : 

 

"Un jour, en juin 97, il devait être 11h 30 du matin et j'étais dans mon bureau à Canal+ lorsqu'on m'a appelé de la réception. La standardiste m'a dit qu'il y avait, dans le hall, une fermière qui ne voulait absolument pas en partir avant de m'avoir vu et raconté sa vie. La standardiste m'a aussi demandé si je voulais la rencontrer parce que, sinon, il allait falloir qu'elle prévienne la sécurité afin que la fermière reparte car "elle fout la honte dans le hall". Une fermière qui fout la honte dans le hall de Canal, moi, forcément, ça m'a fait rire alors je suis descendu. Et comme j'ai senti qu'elle gênait effectivement tout le monde et que ça allait être l'heure du déjeuner, je l'ai invitée dans un petit restaurant derrière Canal. Et là, elle a commencé à me parler de son existence... Et j'ai été tellement stupéfait par ce que m'a raconté cette femme, qu'au milieu du repas, j'avais pris la décision d'arrêter la télé pour écrire le roman de sa vie. Et le roman de la vie de Darling, c'est quelque chose..." (Jean Teulé)

 

  Voici la bande annonce du film qui a été réalisé, en novembre 2007, d'après le livre de Jean Teulé.

 

 


 

 

Publié dans Auteurs français

Commenter cet article